Rechercher

#48 1+1=CONFINEMENT ( ma vie en confinement partie 2 )



Je reprends donc où je vous avais laissé...


On est vendredi 13 mars, j’ai passé ma journée à essayer d’annuler mon vol pour la France, je suis fatiguée d’avoir pleurer toute la journée j’ai l’impression de dramatiser mais à ce moment précis je ne savais pas encore ce qu'il m’attend... ce qui attend la planète toute entière...


Je pars donc faire des courses à base de riz et de pâtes... histoire d’être préparée !

Et je scroll mon feed Facebook dans la recherche d’informations en anglais sur la situation en Grèce...j’attends.... il n’y a plus que ça à faire... attendre...


Puis comme je vous le disais dans le post précédent... T m’a rejoins...


On a discuté un peu, on s’est embrassé beaucoup et la suite vous vous en doutez…

Il m’a gentiment demandé s’il pouvait rester dormir... sans que l’on sache ni lui ni moi à ce moment là que ça voulait dire pour des semaines...

Notre première semaine ensemble il était encore permis de sortir si on respectait les fameux gestes barrières... c’était donc un confinement assez souple...heureusement on en a profité, balades, sorties en montagne, on a essayé de bouger un maximum... je l’ai même convertit à la course à pieds.... ( grande erreur... il voulait y aller tout les jours... et tu me connais j’aime faire croire que je suis fit et sportive mais tu sais.... en moi sommeille une vrai flemmarde !)

Bref cette semaine (pour une première semaine de "quarantaine") était magique.... alors certes... pas de rencards dans des bars.... à vrai dire on a jamais eu de vrai premier rendez-vous.... la magie des premiers instants c’était plutôt « attends deux secondes je vais m’épiler les jambes devant toi »…ou même... « met de la musique bébé car je dois aller m’absenter aux toilettes »…. bref... la romance quoi!


Et puis dimanche 22 mars je reçois de nouveau un sms de ma pote me disant que le premier ministre va annoncer un gros changement, j’allume les infos, j’attends sagement que T me traduise ce qu’il se passe mais je vois a son expression que ce n’est pas joli... j’attends... je stress un peu...


Il revient vers moi, s’assoit sur le canapé et m’explique que l’on va devoir être confiné sans pouvoir sortir... ou pour lui, sans pouvoir faire des allers/retours entre chez lui et chez moi...

On se regarde... perplexes... aucun de nous deux n’ose poser la fameuse question: « qu’est ce qu’on fait? »

J’ai clairement l’impression à ce moment d’être dans une comédie romantique sous fonds d’apocalypse où les deux amoureux doivent prendre une décision vitale... c’est exagéré je sais... mais comment peut on demander à quelqu’un qui nous était complètement étranger il y a une semaine de vivre ensemble.... et puis il se lance... il me dit qu’il ne veut pas que je sois seule ici, que si je suis d’accord alors il pourrait rester...après tout on a déjà tenue une semaine et le confinement ( à l’époque ) n’est censé durer que 15 jours... alors j’accepte... sans me poser de questions !


Si tu as déjà lu mes articles précédents tu me connais un peu... tu sais que j’aime quand tout va très vite et je me dis que cet homme là sur mon canapé a vraiment l’air d’être quelqu’un de bien...


On est stressé... mais on rigole... on se dit que si notre histoire marche après tout ça sera une putain d’histoire... comme dans les films... qu’on la racontera à qui veut l’entendre et aux autres aussi...


Alors sans le savoir je venais d’accepter de commencer une très belle histoire de plusieurs semaines...

Et ce matin ( au moment où je vous écrit... le 5 avril ) je viens d’apprendre que le confinement durera plus longtemps que prévu... au moins jusqu’au 27 avril...


Alors je stresse car je me demande combien de temps on pourra se supporter dans mon micro studio... et en même temps, étrangement je suis rassurée car ma hantise est que notre histoire s’arrête lorsque les mesures de confinement seront finalement levées...

J’essaie de vivre au jour le jour... et je me compare à une candidate de télé réalité... j’ai cette sensation que tout est décuplé que tout va beaucoup plus vite... et je me dis que seuls les gens qui ont fait secret story comprennent ce qu'il m’arrive... j’ai l’impression de le connaître depuis des mois, que nous sommes déjà un vieux couple...


Et on se parle en se disant qu’on a qu’une hâte c’est d’avoir un premier rencard dans un bar, je rêve de mettre une jolie robe, du rouge sur mes lèvres et de le rencontrer autour d’un verre... un peu gênée...

Il me répète qu’il veut me présenter à ses amis, qu’il veut qu’on voyage... alors on voyage, on fait des plans.... on ferme les yeux et on est au Maroc, le samedi soir on fait la fête...


On est bête, on est fou... mais au moins on est deux !

© 2018 by Lucie Ries. 

" Les paillettes c'est la vie...

mais le gras aussi! "

Madame Ries

  • Gris Facebook Icône
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Pinterest Icon