Rechercher

#41 COURS MADAME COURS ! (Comment je me suis mise à la course à pieds!)


« Mais comment tu fais pour courir 10km? » , « Moi je peux à peine tenir 20 minutes! » …

Voilà les messages que je reçois chaque semaine lorsque je me filme sur instagram pendant mes sorties longues de 11km !


Alors voilà…comme promis, je vous explique un peu comment je me suis mis à la course à pieds, ce qu’il se passe dans ma tête quand je cours, mon conseil pour tenir 10km…


Bon déjà…à la base je pars de loin…très loin!

( Et je parle même pas de ma période où j’étais obèse ou en surpoids et que forcément courir…c’était..comment dire…une torture! )

Je déteste courir…enfin…je détestais ça ! A présent j’aime ça, il y’a même des jours où j’adore ça !


Je me souviens de mes premières sorties running que je faisais quand j’étais au lycée qui n’étaient que souffrance et dégout de moi même…je me souviens que je courais 15 minutes en souffrant et j’en tremblais toute la journée…Alors la course, synonyme de souffrance c’est vite transformé en «  pas aujourd’hui..j’irai demain… » et donc…je n’ai jamais persévéré, j’ai abandonné en me disant « C’est pas fait pour moi cette connerie » !

Puis quelques années plus tard, à la vingtaine, j’ai perdu du poids, je me suis faite liposucer ( oui… j’avais promis de vous en faire un article…je vous parle de ça très vite! ) j’étais de nouveau obsédé par mon corps, la perte de poids et (tout nouveau pour moi à ce moment) par la prise de muscle ! Je suivais des comptes comme Bodyrock, et je me suis remise à courir !

Et pour la première fois j’ai aimé ça ! Je courais avec des amies, j’arrivais à tenir des distances de 8/9 km … pour moi c’était juste dingue ! Je courais, rien d’autre…mais soyons honnête…ça n’a duré qu’un été! La rentrée est arrivée, je suis partie vivre à Paris…je n’avais plus une seule seconde pour moi à cause de mes études très prenantes…j’ai arrêté le sport, arrêté de faire attention à mon alimentation…j’ai grossi…beaucoup…et ça c’était encore bien avant de partir vivre à Athènes et d’exploser niveau poids!


Et donc…Athènes…haaaaa Athènes…je vis avec toi ma plus belle et ma pire relation ! Mais comme chaque relation difficile, le corps souffre…et le miens…je l’ai pas respecté !

A Athènes avant de finir obèse et déprimée, j’ai eu une période où j’étais obsédée par le sport et par mon physique ( sans pourtant réussir à maigrir ) je faisais 2h00 de musculation par jour, je me levais à 4h30 du matin pour aller courir à la « fraiche », j’allais courir sous 35° en plein soleil quand je croisais mon regard dans le miroir (pour me punir)la course à pied était alors synonyme de punition, de vengeance…et donc bien évidemment je n’arrivais jamais à tenir de longue distance…car sans plaisir il n’est pas facile de tenir!


Et puis la suite vous la connaissez…j’ai fait plus de 100 kilos, même marcher n’étais pas facile…alors courir… L O L !


Je me suis faite opérer, j’ai perdu plus de 40 kilos…je me suis sentie légère…si légère…et je pouvais marcher, faire du vélo…courir !


Mais attention…ça veut pas dire que j’ai couru 10 km dès le premier jour… hoooo non… au début j’arrivais même pas à tenir 5 minutes…alors je suivais mes amies en vélo et de temps en temps on échangé pour que je puisse courir un peu. Et puis elles m’accompagnaient en sorties courtes, et tout doucement j’ai commencé à aller courir seule, de plus en plus souvent, de plus en plus longtemps…et un matin je me suis réveillée très tôt, j’ai pris mes baskets, un ticket de bus, et je suis partie rejoindre le centre de Bordeaux, à plus de 10Km de là où j’étais…

Une fois arrivée, j’ai pleuré ! Je l’avais fait! J’avais tenue la distance, je n’avais pas écouté ma flemme, j’ai simplement couru…et à partir de ce jour je me suis dit que je pouvais le faire et qu’à présent je ne pouvais plus écouter mon cerveau lorsqu’il me dit «  vas y arrête, fais une pause, viens on rentre manger des glaces! »


Et c’est donc ça mon secret pour tenir une longue distance, la seule raison qui fait que j’arrive à courir 11km :


Me donner un but à atteindre.

Je me gare la vieille chez ma mère qui habite à 11Km de chez moi et je rentre en bus. Le lendemain pour aller au travail je suis obligée d’aller récupérer ma voiture en courant ! Et si je ne veux pas que le trajet dure des heures, je dois courir, sans m’arrêter, sans marcher…juste courir jusqu’à ma voiture!

Et maintenant que je sais que je peux le faire…je m’envole pour Athènes en Novembre pour courir le 10km du Marathon d’Athènes !

Je sens qu’il y’en a une qui va pleurer en passant la ligne d’arrivée!

© 2018 by Lucie Ries. 

" Les paillettes c'est la vie...

mais le gras aussi! "

Madame Ries

  • Gris Facebook Icône
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Pinterest Icon