#30 RETOUR VERS LE FUTUR ( je vous parle ENFIN de ma Sleeve - partie I )


Photo prise par la talentueuse : Moondjava


Je vais être honnête avec vous…ça me fait bizarre de revenir ici après ces semaines sans vous parler…comme si je ne savais pas quoi vous dire, ni par où commencer…

Mais je reçois tellement de questions par rapport à ma Sleeve au quotidien sur Instagram que j’ai eu envie de vous en parler…

Alors je me lance… et je commence avec le commencement…


Déjà une Sleeve c'est quoi?!

"La sleeve gastrectomie est une technique restrictive de chirurgie bariatrique destinée au traitement de l'obésité sévère, qui consiste à retirer les deux tiers gauches de l'estomac."

En gros t'es gros on coupe ton estomac t'es plus gros!

(Mais je vous expliquerai dans un prochain article pourquoi en vrai ce n'est pas aussi simple que ça..)


Si je me suis fait tatouer ma date d’entrée à l’hôpital ( le 01/01/18 ) le parcours de ma Sleeve a démarré bien avant ça…

C’était en Grèce, en plein été, sous la chaleur torride…je sortais du travail, transpirante, les jambes en feu à cause du frottement de mes cuisses, essoufflée à cause de mon poids et des ruelles grimpantes…je me suis dit que ce n’était plus possible…je ne pouvais pas passer ma vie dans cet état !

J’ai croisé mon reflet dans la vitrine d’une boutique abandonnée et ce que j’ai vu c’est une fille triste, au visage rouge et boutonneux, mal à l’aise dans son jean et complexée par sa transpiration… Oui les gros… on transpire !

Ma décision a été extrêmement rapide, j’ai démissionné, j’ai fais mes cartons, je suis rentrée en France.

Mon seul objectif : me faire opérer et changer de vie afin de recommencer à zéro !


J’ai commencé par prendre une bonne dizaine de kilos afin que mon dossier soit accepté par la sécurité sociale…

Alors je vais pas vous mentir… faire grimper mon IMC à 40 à été la partie sympa de mon programme… Macdo, Pizza, Glaces…j’ai tout donné…enfin..j’ai pris !

103,5 kilos : un beau bébé !


Mon corps était donc prêt, mon mental lui l’était depuis déjà bien longtemps. J’ai alors pris rendez-vous chez le chirurgien.


On devait être le 23 Août 2018…

Le rendez-vous a été expéditif, en quelques minutes seulement le chirurgien m’a pesé, mesuré, et m’a donné la liste de tous les médecins, nutritionnistes, psys, diététiciens que je devais voir afin que mon dossier soit accepter.

Je n’avais aucunes questions à lui poser, je savais ce que je voulais et je le voulais le plus vite possible !

J’ai enchaîné les examens médicaux : Fibroscopie, prise de sang, échographie, entretiens psy…et début du suivie diététique et du régime.

OUI…du régime… car si j’ai du grossir afin que mon IMC grimpe à 40 pour avoir le droit de me faire opérer, il est demandé aux patients de commencer la perte de poids avant l’opération…(cherchez pas…c’est le système !)


Une fois les innombrables rendez-vous et examens passés, je suis retourné chez le chirurgien qui m’a annoncé la date de mon intervention.


Le 1er Janvier 2018 je suis donc rentrée à l’hopital…



Il y a eu le moment stressant de la pesée ( mon chirurgien refuse d’opérer les gens qui n’ont pas maigri, ou du moins qui n’ont pas réussi a maintenir le même poids) … 100 kilos .. pas un gramme de plus ou de moins !

Et sans m’en rendre compte c’était la dernière fois que je voyais 3 chiffres sur la balance.


J’ai passé la nuit détendu ( allez savoir si c’est grâce aux médicaments ou parce que j’avais enfin ce que je voulais…mais une chose est sûre j’ai bien dormi ! ) et le matin tant attendu est très vite arrivé.

Tout s’est enchaîné très vite : la douche à la Bétadine, la visite des infirmières, et sans m’en rendre compte j’étais au bloc attaché au lit comme Jésus sur sa croix. L'anesthésiste m’a fait une remarque qui m’a fait rougir et je me suis endormie en me disant « vlaaaa le beau goss ! » (oui…je vous ai dit..j’étais TRES détendue ! )


Le réveil s’est passé dans la douleur et j’ai peut être abusé de la morphine…mais moi qui ne touche à aucune drogue je vous avoue en avoir profité un peu…

J’ai passé la journée dans les vapes et vite la nuit est arrivée…et là…très grande douleur au ventre…j’ai appelé les infirmières, pris des médicaments…quelque chose n’allait pas…j’avais vraiment mal…


SURPRISE ! C’était seulement mes règles !


Donc mis à part mes règles…je n’ai pas eu de grosses douleurs (seulement lorsque j’essayais de bouger… ) et j’ai donc passé les 3 jours à l’hôpital sans aucuns soucis…


J’ai même réussi à faire mes premiers pas le deuxième jour... oui comme un bébé !


© 2018 by Lucie Ries. 

" Les paillettes c'est la vie...

mais le gras aussi! "

Madame Ries

  • Gris Facebook Icône
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Pinterest Icon