Rechercher

#18 DANS MA TÊTE ET SUR MES FESSES (Un article aussi décousu que la culotte que je porte)



Ce soir il fait tellement chaud, j’enchaîne mon 2ème litre d’eau à la grenadine (comme une adulte) et je me dis que je ne pourrais pas dormir avec cette chaleur…alors autant attendre que je tombe de sommeil…

Mais je n’ai pas envie non plus de passer ma nuit devant Netflix…Et pour être honnête, mon bureau est une accumulation de bordel, alors je n’ai même pas la place de m’installer pour dessiner…Je pourrais ranger, mais je laisse ça pour demain!


Donc…me voilà devant mon ordi, je lance ma playlist « chill » sur Youtube, les premières notes de « Sultan of Swing » de Dire Straits me parviennent et j’augmente le son…et puis doucement je danse assise à mon bureau...

Ma peau transpirante colle à ma chaise, mon corps est la victime de cette chaleur étouffante…

Puis soudain Dire Straits s’arrête, et une musique grecque démarre, le son de la bouzouki me prend aux tripes et la voix langoureuse et cassé du chanteur me transporte jusque dans les rues d’Athènes…avec cette chaleur et ma peau moite, je n’ai qu’a fermer les yeux pour me transporter une année en arrière dans mon petit appartement rue Galinou…


C’est donc les yeux fermés que je me ballade mentalement dans les petites rues d’Athènes, sur ma droite un petit kiosque typique d’Athènes ouvert 24h/24H, en face, des taxis jaunes attendent que leur chauffeurs finissent leur cafés frappés et leur cigarette pour reprendre la route, souvent en sens interdit, toujours de façon folle et rarement sans une insulte ou un coup de klaxons envers les passants…


Ce soir je donnerais tout pour que mes pieds foulent le sol d’Athènes…mais tout ce que mes pieds touchent actuellement c’est une chaussette qui traine sous mon bureau, et c’est un dur retour à la réalité…

Je passe ma main dans mes cheveux, il fait si chaud et une goutte de sueur tombe sur ma nuque…je n’arriverais jamais à m’endormir avec chaleur!


Alors, je repars à la poursuite de mes souvenirs athéniens…mais la magie n’opère plus! Youtube passe à présent While my guitar gently weeps des Beatles, et immédiatement je me met à chanter… il y’a des chansons qui dès la première note vous transportent, à vous en faire oublier où vous êtes et ce que vous faites…

Ce que je fais…

Mais qu’est ce que je suis en train de faire?


J’étais partie pour vous écrire un article pour vous parler du shooting photos que j’ai récemment fait avec Johanna et Déborah, sous l’oeil de Dara…et voilà que je vous parle de ma peau moite, des rues d’Athènes et des Beatles….cet article est tellement décousue et en bordel, on dirait mon bureau…


Alors je me demande si ça vaut le coup de vous parler des photos et de mon combat sur l'acceptation de nos corps maintenant que j’arrive à la fin de l’article et que je n’ai pas abordé une seule seconde ma cellulite ni même mes fesses (premières victimes de ma perte de poids extrême…)


Il ne faudrait pas que cet article soit trop long…


Et puis je me dis que peut-être pour une fois je peux me permettre d'écrire un long article...je le posterais demain (Dimanche) et donc vous aurez peut être le temps de prendre le temps...


Alors voilà...je me lance...

(cette introduction devrait être dans le Guinness des records comme étant la plus longue introduction d'article de blog jamais connu à ce jour! )


Si vous avez lu mon dernier article, ou si vous me suivez sur instagram, vous avez déjà pu admirer mon corps mou mis à nu au côté du petit corps de Johanna et de celui tout en belles formes de Déborah...




Mais pourquoi j'ai pris cette décision de demander à ces deux filles de se déshabiller avec moi?!

Tout simplement parce que j'avais envie d'inonder Instagram avec des photos de vrais femmes: des photos de ta voisine, de ton premier amour, de la fille dans le bus...Mais, bon, je ne connais pas ces femmes et je ne pouvais pas poster de photos de femmes nues et inconnues sur mon insta juste pour le plaisir...Sinon, mon instagram aurait sûrement bien plus de followers et une thématique bien différente!





J'avais envie de crier au monde, mais surtout aux plus jeunes (femmes) que l'on est toutes belles ! Alors oui...peut être qu'on a des kilos en trop, ou justement pas assez, peut être qu'on a des seins qui pendent, des boutons, des poils, un gros ventre, peut être même que nos fesses sont flasques, que notre dos est légèrement bossu, peut être qu'on a de la moustache, des gros bras, des cuisses trop maigres...peut être que l'on pense avoir tout les défauts du monde...mais ce n'est pas ce qui nous représente...et même si ça l'était qui a décidé que c'était moche? Qui a décrété un jour " Les grosses cuisses c'est le mal, et chaque femme ayant des hanches ira crever en enfer"... Heu... PERSONNE! ( et au pire, si quelqu'un un jour à dit ça...et bien...laissez moi douter de sa santé mentale)


Être une Femme de nos jours c'est déjà très compliqué, il faut se battre au quotidien pour se faire une place dans une société qui n'est pas tout les jours "women friendly" mais si en plus nous devons nous battre avec nous même et avec notre image... Ho chérie, laisse moi te dire, qu'on a pas le temps pour ça!





J'ai appris il y a peu, que ce qui rendait une femme belle c'était la confiance en soi...Jusqu'à présent, je n'étais pas d'accord, je répondais à qui veut bien l'entendre "Ouai, on se marre bien, mais mon cul taille 48 ben la confiance en soi il a beau la chercher...il a du mal à la trouver! "

Puis j'ai perdu beaucoup de poids, et je vais pas vous mentir, à chaque kilos perdus j'ai retrouvé un peu plus confiance en moi.

Alors aujourd'hui j'ai beau être toujours en surpoids, avec des seins ayant tellement subi la perte de poids qu'ils essayent chaque jour de se rapprocher du sol, avec des fesses qui ne sont plus que des poches de peau (vestige d'un fessier qui jadis faisait rêver les Kardashians) avec des bras pendant (je suis sûre que je pourrais réussir à m'envoler si je les bougeais très vite) et avec encore tant d'autres défauts ( mon nez, mes cernes, mes pieds, mes gros mollets...)...Aujourd'hui j'ai confiance en moi!


Et à en croire les photos, ce jour où nous avons posé en sous-vêtements je n'étais pas la seule à avoir confiance en moi!





Et pour finir cet article qui est vraiment beaucoup trop long, je n'ai qu'une chose à dire : Putain on est belles !


P U T A I N . O N . E S T . B E L L E S !


Il est maintenant 2h00 du matin, je commence à sombrer de fatigue, presque à en oublier la chaleur suffocante, une fois de plus vous écrire m'a permis de m'évader et j'espère que vous me pardonnerez pour cet article décousu et bien trop long!

Vous êtes tous les jours de plus en plus nombreux à me suivre ici ou sur instagram et je ne sais pas comment vous dire à quel point je vous aime!



photos par dara : https://www.instagram.com/dara_stn/

booties : Johanna <3 et Déborah : https://www.instagram.com/_alohadborah/





© 2018 by Lucie Ries. 

" Les paillettes c'est la vie...

mais le gras aussi! "

Madame Ries

  • Gris Facebook Icône
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Pinterest Icon